Quoi de neuf depuis octobre?

Dernier billet le 29 septembre dernier! Ça fait longtemps… Que s’est-il passé depuis?

Octobre :

Début octobre, j’étais à la conférence ESRI SIG 2014 à Versailles, comme mentionné dans un précédent billet. J’ai pu découvrir un peu ce qui se faisait dans le monde des Systèmes d’Information Géographique (SIG). J’ai rencontré des gens venant d’horizons très différents, ce qui est toujours agréable. Ma présentation s’est bien passé, mais il n’y avait pas grand monde…

J’ai aussi fait deux cours dans le module Introduction aux Sciences Planétaires d’Anton Ivanov. Comme l’année dernière, un sur les astéroïdes et un sur l’eau sur Mars (les présentations de l’année passée sont respectivement ici et la). Il a également fallu préparer le Earth and Space Symposium, organisé par le laboratoire.

logo_ESS_NB

Novembre :

En Novembre, on continue sur un programme chargé. J’ai préparé un cours supplémentaire sur les atmosphères planétaires. Et c’est plus dur quand on n’est pas spécialiste! Le symposium a eu lieu le 5. J’y ai présenté un poster sur la télédétection des surfaces planétaires (version pdf).

J’ai aussi participé aux GIS Day à Nyon, organisé par ESRI Suisse. J’y ai fait une présentation « grand public » sur le SIG dans l’exploration planétaire, devant une centaine de personnes. C’est super de voir autant de monde intéressé!

Et pour compléter le mois, il a fallu que je prépare mes dossiers de qualification (étape préalable à la candidature sur des postes de Maitre de Conférences). En fait, deux dossiers de re-qualification (en section CNU 34 et 35, respectivement astronomie/astrophysique et structure et évolution de la Terre et des autres planètes) et un pour une première candidature en section 23 (géographie). Les résultats sont attendus pour fin février.

banner_AGUDécembre :

L’évènement marquant de décembre est l’AGU Fall Meeting, qui a lieu comme chaque année à San Francisco. Avec plus de 24000 participants, c’est la plus grosse conférence en géosciences. Et c’était ma première fois! J’y ai présenté un poster sur Vesta (pdf ici) avec les résultats du papier dans Nature. Bilan très positif avec beaucoup de discussions!

Pour terminer, jusqu’à début janvier j’ai travaillé sur ma candidature CNRS. J’ai soumis un projet de télédétection terrestre en section 30. Le projet porte sur l’étude du milieu littoral avec de l’hyperspectral embarqué sur drone. Il est dans la continuité des activités que j’ai commencé récemment avec le laboratoire TOPO de l’EPFL et le laboratoire Domaines Océaniques de Brest. La première commission, qui décidera si je suis auditionné, rendra son verdict en février.

Mais encore?

Pendant tout ce temps, il faut continuer en parallèle le travail de fond habituel, avec de la science (du planétaire et du terrestre, dont je parlerai dans un prochain billet), des reviews d’articles (une pour Planetary and Space Science et une pour European Journal of Remote Sensing), et bien sur aussi de la rédaction de papiers…