5ème Journée de rencontre

Lundi et mardi dernier, je suis allé à Bern pour la 5ème journée de rencontre IPAG/LGLTPE. Cette fois, le nombre de laboratoire était plus important étant donné que je représentait l’EPSL et que le département des Sciences Planétaires de l’Université de Bern s’était également jointe à nous au travers de l’équipe de Nick Thomas. C’est donc Antoine Pommerol qui nous a accueilli sur place pour ces deux jours de meeting.

Panoramique Salle travail bern

Au programme, les présentations des thématiques des « nouveaux arrivants » Lyonnais (Samantha, Damien et Loïc), une présentation de la base de données GHoSST et des chaînes de traitement CRISM (MARS-ReCO) par Grenoble et une présentation des activités de recherche à Bern, notamment sur les polygones de dessiccations martiens. Nous avons également eu le droit à une visite des installations expérimentales de l’équipe (mesures photométriques en conditions froides).

Une part de l’activité de l’institut de physique consiste à préparer les instruments scientifiques pour les missions spatiales. Nous avons pu voir une partie de ces installations avec notamment une chambre de simulation pour le laser-altimètre BELA (mission BepiColombo, photo de gauche ci-dessous). L’illumination du Soleil aux abords de Mercure y est reproduit grâce à une lampe de projecteur de stade concentrée sur une surface de 10 cm de diamètre! Nous avons également vu la réplique de l’instrument ROSINA à bord de la mission ROSETTA (photo de droite ci-dessous).

Chambre simulation BELLA

ROSINA

Et pour terminer, nous avons profité d’une démonstration de la plateforme de test « Vibrator ». Celle-ci permet de mettre les instruments spatiaux en condition de vibrations telle qu’elles existent lors du décollage des fusées.