Mosaïque Dawn VIR

Logo_Mission_Dawn

Ça fait longtemps que je n’ai pas écris quelque chose. Il faut dire que depuis mon passage à Chicago cet été, je n’avais pas grand chose de nouveau à montrer. Mais les données Dawn ont finalement été rendues publique (données à télécharger ici). J’ai ainsi pu me mettre à la création d’une mosaïque d’images VIR (le spectromètre à bord de la sonde) pour étudier la composition de l’hémisphère sud de l’astéroïde Vesta.

La préparation de la mosaïque a été un peu plus longue que prévue. Après le traitement initiale des données via ISIS3, un logiciel de l’USGS couramment utilisé dans le domaine de l’exploration planétaire, il a d’abord fallu assembler les données du capteur visible et du capteur proche-infrarouge. Ensuite, avant de pouvoir créer la mosaïque à proprement parlé, il a aussi fallu changer la résolution spatiale de toutes les images afin qu’elle soit identique partout. En effet, la résolution spatiale est directement liée à l’altitude de la sonde au moment de l’acquisition de l’image et est donc variable au cours de la mission.

J’ai un peu galéré pour cette étape étant donné que je me servais des fonctions IDL/ENVI correspondantes pour la première fois. Et ces fonctions ne s’utilisent pas toujours de façon intuitive! J’ai écris deux petits programmes pour automatiser l’utilisation des fonctions ENVI_LAYER_STACKING_DOIT et MOSAIC_DOIT. Tout est accessible sur la page programmation du site. Peut être que ça servira à quelqu’un un jour…

Mosaic Dawn

Gauche : mosaïque visible Dawn Framing Camera de l’hémisphère sud de Vesta (NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA)
Droite: Mosaïque Dawn VIR sur la même région

Grâce à ça, j’ai pu faire une mosaïque VIR de toutes les images disponibles pour l’hémisphère sud (voir la figure ci-dessus) et commencer à regarder la composition de la surface. On peut voir facilement la très jolie signature de pyroxènes! Et cette signature spectrale est similaire à certaines météorites de type HED, confortant l’hypothèse que ces météorites proviennent de Vesta.

Spectre Vesta

Comparaison entre un spectre VIR de Vesta (en noir), un spectre de météorite de type HED (en rouge) et deux spectres de laboratoire de pyroxènes (pigeonite en bleu et augite en vert).

Pour plus de détails  sur la cartographie de Vesta, je vous recommande la lecture de l’article d’Ammanito et al. (2013) dans Meteoritics & Planetary Science.